Aucune envie, aucune énergie... les Pistons semblent loin d'être playoffables

Publié le par Doctor Tardis

Aucune envie, aucune énergie... les Pistons semblent loin d'être playoffables

A quinze matches de la fin de saison, les Pistons sont pour la première fois depuis six ans en pleine bataille pour une place en playoffs. Même si la saison de Detroit sera quoiqu'il arrive considérée comme une réussite ; de part les pronostics des médias avant le début de saison, la franchise du Michigan souffre d'une profonde irrégularité qui pollue totalement cette belle saison. Cette instabilité ne touchait que les résultats de l'équipe - capable de battre Golden State mais de perdre contre Brooklyn - mais désormais, ce symptôme s'est généralisé et touche maintenant le comportement des joueurs sur le parquet jugé - à juste titre - comme honteux, scandaleux, indécent, catastrophique, épouvantable... 

En effet, depuis le début du mois de mars, les joueurs n'ont aucune envie sur le parquet. Ils sont passifs et refusent de se donner à 100% pour accrocher les playoffs. Ils jouent comme une équipe déjà qualifiée pour l'après-saison alors que la conquête au 8e spot fait rage - avec les Bulls et les Wizards - et les Pistons pourraient bien sortir de la course plus vite que prévu s'ils ne réagissent pas. Stan Van Gundy enchaîne les soufflantes mais le comportement ne change guère et cela commence à devenir inquiétant. 

Le joueur le plus critiqué est Andre Drummond et son attitude déplorable. Le pivot de 22 ans ne place plus de pick-and-roll, perd beaucoup de ballon, marche sur le parquet, commet de nombreuses fautes notamment aux rebonds et est très passif sur le parquet. Son apport est proche du néant et est quasiment inutile depuis une semaine maintenant. 

Reggie Jackson et Kentavious Caldwell-Pope sont les seuls joueurs qui restent les moteurs du 5 majeur, même s'ils restent irréguliers quant à leurs réussites aux shoots notamment extérieurs. Les deux arrières donnent de l'énergie à l'équipe toute entière et veulent vraiment jouer les playoffs contrairement à certains.

Marcus Morris semble être fatiguer et n'apporte plus l'énergie nécessaire en attaque. D'ailleurs, ses fadeways et ses shoots à mi-distance ne rentrent plus. En effet, avec la blessure de Stanley Johnson, Morris est devenu le patron de la second unit mais disparaît petit à petit, au fil du match.

Tobias Harris en revanche apporte beaucoup depuis son arrivée surtout offensivement où il a une réussite insolente à mi-distance et ses décisions sont très bonnes. Cependant, il est encore beaucoup trop déconcentré en défense. 

Interviewé par le Detroit News, Stan Van Gundy est revenu sur l'humiliation que les Pistons ont subi face aux Wizards hier (défaite de 43 points) :

On s'est fait botté le cul. Ils nous ont dominé. C'est simple à comprendre. Ils ont joué plus physique mais surtout beaucoup mieux que nous.

Stan Van Gundy

Reggie Jackson lui aussi est revenu sur l'attitude actuelle de ses coéquipiers :

Sur les trois derniers matches, nous n'avions pas d'identité, de jeu. Je ne pense pas que quelqu'un dans ce monde puisse prédire ce que l'on fera chaque nuit et personne sait ce que nous sommes et ce dont nous sommes capables. Nous devons réellement savoir qui nous sommes et ce que nous voulons. On a sûrement besoin de se régler. On a juste à être aussi motivé et furieux et utiliser cela comme motivation

Reggie Jackson

Tout le monde a besoin de ce genre de match pour s'améliorer. Être aussi merdique que cela, doit vous permettre de changer pour utiliser ceci comme énergie, comme essence parce qu'actuellement nous sommes dans une place où nous pouvons encore nous qualifier pour les playoffs mais nous pouvons plus nous permettre de gagner un match pour en laisser filer une ensuite.

Reggie Jackson

Andre Drummond, le joueur le plus critiqué a également exprimé son avis sur le jeu de Detroit ces dernières semaines :

Nous n'étions pas prêt à jouer aujourd'hui. Nous n'avons pas su répondre à leur énergie. Personne aime perdre dans cette ligue. Là, il faut se mettre au boulot maintenant, surtout défensivement. Nous devons venir pour JOUER - pour GAGNER. Je ne veux pas retourner chez moi ci-tôt.

Andre Drummond

Il est l'heure de se réveiller maintenant et de ne lâcher absolument aucun match !  Surtout que nous enchaînons neuf matches au Palace.

Publié dans Débat

Commenter cet article