Revivez le Game 3...

Publié le par Doctor Tardis

Revivez le Game 3...

Hier les Pistons rencontraient les Cavaliers, au Palace pour la première fois de la série, les joueurs de Stan Van Gundy devaient absolument remporter ce Game 3 pour conserver l'espoir d'éliminer Cleveland. Le match débute de la même manière que les précédents, les Pistons dominent les Cavaliers mais ont dû mal à maintenir leurs avances et les coéquipiers de LeBron James ne cessent de recoller au score, poussés par un très bon Kyrie Irving. En seconde mi-temps, Cleveland prend une petite avance après un gros passage à vide des Pistons, après être revenu notamment avec un Kentavious Caldwell-Pope énergétique et un Reggie Jackson en maître d'orchestre, les Pistons rechutent dans le money-time à cause d'un shoot décisif de J.R. Smith puis Kyrie Irving à 3-pts. Malgré un Palace en feu, Detroit perd 101-91 face aux Cavaliers. 

Interviewé par le Detroit Free Press, le coach/président des Pistons est revenu sur cette troisième défaite et ne s'est pas retenu de critiquer son pivot - pourtant très bon ce soir là (17pts 7rbs 2blks 8/14) mais une nouvelle fois victime du "Hack" et maladroit sur la ligne des lancers-francs avec un 1/6 :

On ne peut pas placer nos écrans, on ne peut rien faire. Ils ont tellement d’occasions de faire faute sur lui. J’ai essayé de le remettre en jeu mais on ne peut pas se permettre de ne pas marquer alors qu’on est derrière au score.

Stan Van Gundy

En effet, l'intérieur canadien des Cavaliers Tristan Thompson est très précieux dans cette série puisqu'il empêche Andre Drummond (le meilleur rebondeur de la ligue) à capter plus 10 rebonds en moyenne ce qui met Stan Van Gundy dans une colère noire :

On a été dominé au rebond de 14 unités. Le rebond a été une de nos forces toute la saison et on est nul dans cette série. Andre a mis de l’énergie mais Tristan Thompson prend 8 rebonds offensifs. Pas vraiment une performance dominante. Il a mis de l’énergie en attaque seulement

Stan Van Gundy

Le pivot de 22 ans ne peut que plussoyer les propos de son coach :

Stan sait ce qu’il fait. Je dois encourager mes coéquipiers… Je ne contrôle pas mes minute ou ce qu’il fait à la fin des matchs. Je me tiens prêt.

Andre Drummond

Par ailleurs, Van Gundy n'a pas hésité à critiquer cette "tactique". En effet, les règles concernant le Hack ne sont pas précises d'après le coach de la franchise du Michigan :

Il faut voir ce qu’ils font, quel est le changement, comment la règle est écrite. En tant que coach on essaie de faire tout ce que l'on peut pour gagner par rapport aux règles. Je pense que c’est aux fans que revient le droit de choisir.

Stan Van Gundy

Le meneur des Pistons, Reggie Jackson avoue qu'il est difficile de se passer d'un joueur aussi dominant qu'Andre Drummond - qui a joué 92 secondes sur les 12 dernières minutes :

C’est dur. On a une de nos pierres angulaires sur le banc dans les moments difficiles. Car ils l’envoient sur la ligne. C’est difficile pour lui. Il essaie de rester confiant, d’avoir un impact autre sur le jeu. Je suis sûr que le coach essaie de le garder le terrain car je pense qu’il a montré qu’il domine leurs intérieurs quand ils sont aussi sur le terrain

Reggie Jackson

Sinon, les joueurs de Detroit ont réssucité l'esprit Bad Boys des années 80-90. En effet, Andre Drummond a mis deux coups de coude sur LeBron James. Interviewé par les médias de l'Ohio, James a répondu avec ironie à la non-suspension du pivot de 22 ans :

Au début, j’étais surpris, mais après avoir vu sur qui il avait fait la faute, je n’étais plus vraiment étonné.

LeBron James

C’est le joueur qui se fait le plus hacher dans le ligue. Il prend énormément de coups tous les soirs, particulièrement dans cette série, et il continue de se battre et réagir avec maturité. En tant que leader, c’est exactement ce qu’on attend de lui : rester mature et continuer de jouer sans se préoccuper des arbitres. Si lui fait ça, nous on n’a aucune excuse

Tristan Thompson

Le coach des Cavs explique que le physique de LeBron James est la principale cause "dans les coups de sifflets oubliés" du King :

Il est le Shaq des postes 2 à 4. Il est tellement fort et physique quand il va vers le panier que les joueurs essayent de le bouger. Ce sont des fautes, mais il n’a pas les coups de sifflet car il est plus lourd, plus fort et physique que les autres

Tyronn Lue

Prochain match ce soir à 02h30 au Palace de Detroit, les Pistons devront éviter le sweep (4-0) et faire rêver les fans, Reggie Jackson reste confiant pour la suite de la série : 

On est encore confiant, il nous faut qu’une victoire pour nous lancer. On a encore un match à la maison devant nos fans, et je suis convaincu qu’on ne vas pas simplement avoir à jouer deux matchs de playoffs. On va trouver un moyen de gagner et se projeter directement sur le match suivant à Cleveland.

Reggie Jackson

Réponse cette nuit...

Revivez le Game 3...

Publié dans Playoffs 2016

Commenter cet article