Bilan de la saison 2015/2016 : Le futur est en marche

Publié le par Doctor Tardis

Bilan de la saison 2015/2016 : Le futur est en marche

Les Pistons sont en vacances... Il est donc l'heure de faire le bilan de la deuxième partie de saison. Comment les Pistons se sont-ils comportés après le All-Star Break ? Ont-ils corrigé leurs défauts ? Sont-ils sur la bonne voie ? On va essayer de réponde à ses questions en retraçant la saison des Pistons. Mais avant de se lancer dans ce bilan, il n'est pas trop tard pour (re)lire celui de la première partie de saison en cliquant ici

L'arrivée de Tobias Harris !

Afficher l'image d'origine

Stan Van Gundy a ouvert  la NBA Trade Deadline en envoyant l'ailier-fort titulaire Ersan Ilyasova ainsi que le sixième homme des Pistons Brandon Jennings à Orlando pour récupérer en échange Tobias Harris. Le turc posait d'énormes problèmes défensifs malgré son apport offensif et Brandon Jennings voulait de toutes façons partir - bloqué par Reggie Jackson depuis son retour. Joueur polyvalent, âgé seulement de 23 ans et capable de joueur aux postes 3 et 4, Harris est venu s'ajouter dans le roster des Pistons déjà très jeune et prometteur. Deux jours plus tard, Van Gundy frappait une nouvelle fois très fort en réalisant une deuxième transaction, cette fois-ci avec la franchise texane des Houston Rockets. En effet, en envoyant Joel Anthony et le premier tour de Draft 2016 des Pistons, la franchise du Michigan récupérait Donatas Montiejunas et le shooteur Marcus Thornton. Malheureusement, le coach/président des Pistons a décidé une semaine plus tard d'annuler cette échange - jugée trop risquée en raison des problèmes médicaux de l'intérieur lituanien (souvent blessé au dos). 

La deuxième partie de saison ne commence pas sous les meilleurs auspices pour Detroit : deux défaites et pas des moindres. Une première face aux Washington Wizards - un concurrent direct pour les playoffs et une seconde face aux New Orleans Pelicans - une équipe en méforme mais avec un très grand Anthony Davis (59 points 20 rebonds). Après ces deux défaites, la nouvelle recrue Tobias Harris passe enfin dans le 5 majeur (ndlr. Van Gundy voulait intégrer Tobias Harris petit à petit, sans précipiter les choses).

L'infirmerie plein à rabord...

Afficher l'image d'origine

Alors que Spencer Dinwiddie était bloqué à l'infirmerie depuis un mois pour un problème à la cheville et que Jodie Meeks s'était fracturé le pied droit le 27 octobre (revenu lors pour le dernier match de la saison). Deux membres clefs de notre triste banc sont partis les rejoindre. Anthony Tolliver premièrement, qui a manqué trois semaines pour une blessure au genou (sur une bataille au rebond avec son coéquipier Andre Drummond) et puis, Stanley Johnson s'est également blessé - à l'épaule. Le rookie a manqué trois semaines. Ces deux blessures sont arrivées au pire moment puisque les Pistons restaient sur cinq défaites de suite. Stan Van Gundy s'est vu obligé de proposer un contrat de dix jours à Justin Harper (joueur de D-League) et faire confiance au bout de banc (Darrun Hilliard, Reggie Bullock). 

Les Detroit Pistons enchaînent - à la surprise générale quatre victoires de suite (Cleveland, Philadelphie, Milwaukee et Toronto) avant de chuter face aux Spurs puis face aux Knicks. Ensuite, les protégés de Stan Van Gundy réalisent deux matches solides face aux Blazers et aux Mavericks. Cependant, ils replongent dans leurs travers en se faisant littéralement exploser par les Wizards - l'un des plus larges défaites de l'histoire de la franchise (124-81).  

La série décisive des neuf matches au Palace

Afficher l'image d'origine

Ce fut le moment le plus important de la saison ! En pleine dernière ligne droit pour les playoffs, les Pistons ont la chance de jouer neuf fois d'affilée au Palace - à domicile. Après une première défaite face aux Hawks dans un match serré, les Pistons enchaînent les victoires (5 à la suite : Sacramento, Brooklyn, Milwaukee, Orlando et Charlotte) en produisant un bon basket et montrant de l'envie, mettant de l'intensité et de l'énergie dans leurs matches. Malheureusement, Detroit stoppe sa série avec une nouvelle défaite face à Atlanta mais repart sur de bonnes rails en gagnant face au Thunder (privés de Kevin Durant et Serge Ibaka). Les Pistons concluent leur série avec une petite défaite face aux Mavericks du royal Dirk Nowitzki, accompagné d'un J.J. Barea inarrêtable. Bilan au Palace ? Six victoires pour trois défaites.

Une fin de saison positive...

Afficher l'image d'origine

Après la série des neuf matches au Palace, il ne reste plus que six matches avant la fin de saison et les playoffs n'ont jamais été aussi près. La dernière ligne droite commence de la meilleure des manières puisque les Pistons battent les Bulls - concurrent direct pour la 8ème place. Après une défaite face au Heat, les hommes de Van Gundy remportent deux matches capitals : un premier contre le Magic - déjà éliminé de la course aux playoffs et un second contre les Wizards - synonyme de qualification en playoffs pour les Pistons et d'élimination pour les Bulls et les Wizards. La saison régulière se termine par une petite défaite face au Heat et une victoire après prolongation face aux Cavaliers (LeBron James, Kyrie Irving, Kevin Love, J.R. Smith, Iman Shumpert, Mo Williams, Andre Drummond, Marcus Morris, Tobias Harris, Kentavious Caldwell-Pope et  Reggie Jackson laissés au repos). Detroit retrouve les playoffs après sept années d'absence et rencontreront les redoutables Cavaliers au premier tour...

David contre Goliath...

Cleveland Cavaliers v Detroit Pistons - Game Four

Au Game 1, les Pistons ont tout donné et se sont battus jusqu'au bout, pendant tout le match mais face aux Cavaliers, à la Quicken Loans Arena, les protégés de Stan Van Gundy ont chuté 106-101. L'expérience des coéquipiers de LeBron James a fait la différence dans le money-time.

Au Game 2, après une courte défaite encourageante, les Pistons se frottaient pour la deuxième fois de la série aux Cavaliers de LeBron James, à la Quicken Loans Arena - comme lors du premier match. Après un bon début, les Pistons parviennent à creuser l'écart à 10 points mais la franchise de l'Ohio était déchaînée à 3-pts, bien aidé par la défense extérieure des Pistons ainsi qu'Andre Drummond maladroit sur la ligne des lancers-francs (4/16) - malgré un bon match du pivot de 22 ans (20pts à 8/13). Aux retours des vestiaires, Detroit réalise un run de 7-0 pour prendre une petite avance mais le banc des Pistons a dû mal à imiter le 5 majeur : les Pistons passent de +5 à -12 en l'espace de deux petites minutes. Les Cavaliers sont inarrêtables sur cette deuxième période notamment à 3-pts - vingt réussites à l'extérieur pour l'équipe de James (record NBA égalisé sur un match de playoffs). Malgré cette large défaite (107-90), la franchise du Michigan a montré une certaine combativité - surtout en première mi-temps. Malheureusement, le niveau du banc et de la défense extérieure étaient trop faibles pour espérer un retour des Pistons dans ce match. 

Au Game 3, les Pistons rencontraient les Cavaliers, au Palace pour la première fois de la série, les joueurs de Stan Van Gundy devaient absolument remporter ce Game 3 pour conserver l'espoir d'éliminer Cleveland. Le match débute de la même manière que les précédents, les Pistons dominent les Cavaliers mais ont dû mal à maintenir leurs avances et les coéquipiers de LeBron James ne cessent de recoller au score poussés par un très bon Kyrie Irving. En seconde mi-temps, Cleveland prend une petite avance après un gros passage à vide des Pistons, après être revenu notamment avec un Kentavious Caldwell-Pope énergétique et un Reggie Jackson en maître d'orchestre, les Pistons rechutent dans le money-time à cause d'un shoot décisif de J.R. Smith puis de Kyrie Irving à 3-pts. Malgré un Palace en feu, Detroit perd 101-91 face aux Cavaliers et sont désormais menés 3-0.

Au Game 4, les Pistons devaient absolument gagner pour éviter le sweep (4-0). Avec un Palace plein à craquer, les joueurs de Detroit débutent sur les chapeaux de roue avec un cinglant 10-2, infligé aux Cavaliers. Mais après le temps-mort de Tyronn Lue, Cleveland revient grâce à leur adresse extérieure et à un J.R. Smith on-fire. Une nouvelle fois, le match est très serré et les Pistons ne lâchent rien même s'ils sont menés d'un petit point à la mi-temps. Aux retours des vestiaires, Kyrie Irving passe à la vitesse supérieure en marquant 10 points d'affilés creusant l'écart à 8 points. Poussée par un très bon Marcus Morris (24 points), la franchise du Michigan recolle au score mais l'adresse extérieure des Cavs n'a toujours pas disparue.Tobias Harris (23 points 13 rebonds) permet aux Pistons de rester dans le match mais la paire LeBron James-Kyrie Irving prennent les choses en mains dans cette fin de match. Kentavious Caldwell-Pope rentre un énorme trois-points décisif mais Irving climatise ensuite le Palace en répondant à l'arrière des Pistons. Après un dunk rapide et une bonne défense de Reggie Jackson. La dernière possession est pour les Pistons alors menés de deux points (102-100), le meneur de Detroit rate un shoot difficile en déséquilibre à 3-pts avec un Kyrie Irving à la limite de la faute. C'est la fin et les Pistons chutent une quatrième fois dans cette série synonyme d'élimination et de sweep.

Très fier des Pistons, superbe saison ! Ils se sont battus, ils ont mis de l'énergie, de l'intensité, de l'envie, ils y ont cru jusqu'au bout. Certes ils ne méritent pas ce sweep étant donné le niveau et le comportement affichés par les joueurs mais ils en sortent grandit de cette série. Le contrat est rempli depuis un moment maintenant mais ils ont réussi l'exploit d'accrocher les Cavaliers avec de la hargne et de l'envie. Il est clair et nette que ces jeunes Pistons ont engendré un paquet d'expérience grâce à cette série - de bonne augure pour la suite. La déception vient tout de même s'inviter à la fête, ils voulaient gagner un match pour ce Palace en feu et surtout pour prolonger cette magnifique série.

Stats 2015/2016 :

  • Points : Reggie Jackson 18.8pts
  • Rebonds : Andre Drummond 14.9rbs
  • Passes : Reggie Jackson 6.2ass
  • Interceptions : Andre Drummond 1.6stls
  • Contres : Andre Drummond 1.4blks
  • % aux shoots : Andre Drummond 52.1%
  • % aux 3-pts : Reggie Bullock 41.5%
  • % aux lancers-francs : Tobias Harris 91.2%
  • Minutes : Kentavious Caldwell-Pope 36.8mins
  • Fautes : Andre Drummond 3.0fts 

Les grosses prestations de la saison :

  • Andre Drummond 20pts 20rbs vs CHI

  • Andre Drummond 25pts 29rbs vs IND

  • Andre Drummond 29pts 27rbs vs POR

  • Reggie Jackson 40pts 5rbs 5ass vs POR

  • Reggie Jackson 31pts 5rbs 8ass vs HOU

  • Reggie Jackson 34pts 16ass vs PHO

  • Reggie Jackson 34pts 11rbs 7ass vs OKC

  • Kentavious Caldwell-Pope 31pts 2rbs 3ass vs BOS

  • Reggie Jackson 31pts 13ass vs CHI

  • Andre Drummond 33pts 21rbs vs CHI

  • Reggie Jackson 30pts 9ass vs POR

  • Aron Baynes 21pts 7rbs en 18 minutes vs BRO

  • Andre Drummond 30pts 14rbs vs ORL

  • Marcus Morris 31pts 12rbs vs DAL

  • Reggie Jackson 39pts 9ass vs WAS

Faits marquants de la saison :

  • Andre Drummond est passé 7e meilleur contreur de l'histoire de la franchise dépassant le légendaire Tayshaun Prince
  • Andre Drummond a déjà fait 69 matches à +15pts +15rbs : il a dépassé Bill Laimbeer dans cette catégorie.
  • Andre Drummond est le 5e meilleur rebondeur offensif de l'histoire de la franchise (à seulement 22 ans et en quatre saisons)
  • Andre Drummond devrait prolonger cet Eté, "sans hésitation" d'après Jeff Bower et Tom Gores
  • Anthony Tolliver souhaite poursuivre l'aventure avec Detroit
  • Richard Hamilton va être le prochain maillot accroché en haut du Palace
  • Les Pistons se sont qualifiés en playoffs : une première depuis sept ans
  • Andre Drummond a été All-Star : premier Piston depuis Allen Iverson en 2008-2009
  • Les Pistons ont retiré le maillot de Ben Wallace et de Chauncey Billups
  • Andre Drummond a marqué quatre buzzers : un du milieu du parquet vs Boston, un deuxième de sa propre raquette (21.5 mètres) vs Toronto​, un troisième en fadeway 3-pts vs Miami et un dernier pour la victoire face aux Bucks
  • Le catalogue d'Adidas des logos et maillots NBA annonce que les Pistons n'ont toujours pas confirmé leurs logos et maillots pour la saison 2016-2017 (changement ?)

Les Notes :

  • Andre Drummond B-
  • Tobias Harris B+
  • Marcus Morris B+
  • Kentavious Caldwell-Pope A-
  • Reggie Jackson B
  • Stanley Johnson C+
  • Anthony Tolliver C+
  • Aron Baynes C
  • Brandon Jennings D+
  • Steve Blake C-
  • Darrun Hilliard C+
  • Reggie Bullock B-
  • Ersan Ilyasova C+
  • Spencer Dinwiddie *
  • Joel Anthony *
  • Jodie Meeks *

Les Pistons ont réalisé une très grande saison, déjouant tous les pronostics, ils ne se sont pas ridiculisés face aux Cavaliers en plus de ça. Ce jeune groupe ont engendré beaucoup de l'expérience. Maintenant, Andre Drummond devra beaucoup travailler cet Eté et Stan Van Gundy doit ABSOLUMENT refaire tout le banc qui fut l'un des plus faibles de la ligue cette saison. Le futur est en marche !

Publié dans Bilans des saisons

Commenter cet article

@Pick 13/07/2016 13:38

très bonne article