Andre Drummond : "Personne ne voit le travail que je produis car personne n’est avec moi 24h sur 24"

Publié le par Doctor Tardis

Andre Drummond : "Personne ne voit le travail que je produis car personne n’est avec moi 24h sur 24"

Mercredi soir, les Pistons ont chuté face aux Hawks 107-100. Durant ce match, le coach des Hawks Mike Budenholzer a utilisé à outrance le "Hack-A-Andre" (faire faute volontairement sur un joueur ayant de mauvais pourcentages aux lancers-francs pour l'envoyer sur la ligne) pour permettre a son équipe de revenir (Atlanta était menée de 6pts dans le 2QT) puis de consolider son avance (les Hawks menaient de 20pts dans le 3QT)

Andre Drummond (37.9% aux lancers-francs cette saison pour 39.3% en carrière) a en effet fait les frais de ce Hack totalement autorisé par la NBA. Le pivot des Pistons a donc été 18 fois sur la ligne pour seulement 7 lancers-francs rentrés ce qui a handicapé le jeu offensif de son équipe ; impuissante en deuxième mi-temps. 

Kyle Korver et Paul Millsap décrivent très bien ce qui se passe dans la tête d'un joueur comme Andre Drummond (ou DeAndre Jordan, Josh Smith...)

 

Beaucoup de choses se produisent quand les fautes s’accumulent. Évidemment, si les adversaires ne les rentrent pas, on obtient un stop défensif mais cela permet aussi de les sortir de leur rythme

Kyle Korver

Franchement, en tant que joueur, il faut rentrer ses lancers-francs. C’est aussi simple que ça. Le hacking est une très bonne stratégie, surtout si les gars ne les rentrent pas.

Paul Millsap

Le coach des Pistons a donc été obligé de sortir son meilleur joueur, pourtant très bon ce soir là (25pts 12rbs 9/13) ce qui montre la complexité tactique :

S’il veut rester dans le match, il shootera mieux. Il ne peut pas continuer de tirer sous les 50%, il ne peut tout simplement pas. Il est capable de mieux shooter : il doit se concentrer et mieux shooter ses lancers. Autrement, il y aura de nombreuses situations où nous devrons le sortir du match.

Stan Van Gundy

Andre Drummond était bien évidemment éffondré après le match mais reconnaît que la base du problème, c'est lui-même :

Ça a marché. Ils ont gagné le match. Je dois simplement mettre mes lancers-francs. C’est comme ça. Chaque équipe est différente et a différentes stratégies pour ralentir les adversaires. Ils ont choisi celle-ci et cela a marché pour eux, ce soir.

Andre Drummond

Le pivot de 22 ans ajoute cependant qu'il travaille bel et bien ce gros point faible de son jeu :

Personne ne voit le travail que je produis car personne n’est avec moi 24h sur 24. Les gens voient juste ce qu’il se passe sur le terrain. Je vais continuer de faire ce que je fais, travailler mon tir chaque jour à l’entraînement, venir à la salle la nuit pour prendre des tirs et à terme, cela finira par tomber dedans.

Andre Drummond

Le Hack est bien une technique qui gâche notre beau sport mais un joueur du niveau et de l'importance d'Andre Drummond doit savoir mettre la chose la plus simple du basket. Il doit poursuivre son travail. 

Commenter cet article