Before-Game : Game 54 : vs Denver Nuggets

Publié le par Doctor Tardis

Ce soir, les Pistons retirent le maillot de Chauncey Billups

Ce soir, les Pistons retirent le maillot de Chauncey Billups

DÉTAILS:

Date: 10/02/2016

Heure: 01h30 (heure française)

Parquet: The Palace 

5 Majeur:

  • Pivot: Andre Drummond

  • Ailier Fort: Ersan Ilyasova (incertain - malade)

  • Ailier: Marcus Morris

  • Arrière: Stanley Johnson

  • Meneur: Reggie Jackson

Coach: Stan Van Gundy

KEYS TO THE GAME:

---> Une bataille gargantuesque dans la raquette : Les Pistons s'opposent ce soir à une grosse raquette. Andre Drummond (en difficultés ces derniers temps) s'oppose au très bon serbe Nikola Jokić, le rookie de Denver possède un bonne panoplie offensive qui devrait sérieusement embêter Drummond en défense, encore très naïf. Heureusement que le serbe n'est pas le joueur le plus important dans les systèmes offensifs des Nuggets. Ersan Ilyasova s'oppose au monstre Kenneth Faried (incertain) mais s'il est présent, le turc aura peut-être difficultés ce soir en défense. En revanche, en attaque, les Pistons pourront compter sur Ilyasova puisque Faried rencontre de grosses difficultés en défense extérieure. Sur le banc, les Nuggets ont beaucoup d'intérieurs, d'abord on retrouve le français Joffrey Lauvergne qui écartera Drummond sur ses séquences, on le sait tous Lauvergne possède une panoplie offensive très complète, ensuite il y a Darrell Arthur (incertain mais probable) possède également une bonne panoplie offensive, proche d'un strech-four. En cas de blessure, Denver peut compter sur le bosniaque Jusuf Nurkic qui revient de blessure mais également J.J. Hickson (peu probable puisqu'il est transférable selon les dernières rumeurs). 

Pour conclure, Denver possède une véritable armada dans la peinture, une armada résolument tournée vers l'attaque, sans gros rebondeurs et sans gros défenseurs. Les Pistons restent supérieurs sur ce point. 

---> Attention aux shooteurs ! : Danilo Gallinari, Will Barton, Randy Foye, Gary Harris... Denver possède de bons shooteurs extérieurs, il faudra donc que les Pistons fassent très attention, il faudra mettre de l'énergie dès le début du match. Capable du pire comme du meilleur en défense, les Pistons ne doivent pas prendre ce match à la légère surtout avec de jouer face aux Jazz, aux Sixers et aux Cavaliers. Nous devons remporter ce match comme les deux autres qui suivent pour éviter de jouer noter vie face à Cleveland la semaine prochaine... En l'absence de KCP, Stanley Johnson aura du travail ce soir pour stopper ces shooteurs. Tout comme Marcus Morris qui avait laissé trop d'espace à l'italien lors du premier match. 

BILAN:

27-26 --> 8e Conférence East

MATCHUP OF THE GAME :

Before-Game : Game 54 : vs Denver NuggetsBefore-Game : Game 54 : vs Denver Nuggets

THE GAME by @ducler59 :

Before-Game : Game 54 : vs Denver Nuggets

Aux fans et à la ville qui m’ont épousé en tant qu’homme et joueur, je veux personnellement vous témoigner mon amour par un simple ‘Merci !’.
Je suis venu dans cette ville alors que je n’avais nulle part où aller. J’ai vagabondé dans la ligue lors des cinq premières années de ma carrière mais cette ville et ses fans irréductibles m’ont ouvert les bras et m’ont accepté comme si j’étais l’un des leurs. À ce moment là, c’est devenu ma deuxième maison.
Je rendrai toujours hommage à cette ville et ses fans car c’est ici que ma carrière a éclos. Detroit est la ville où Chauncey Billups est devenu ‘Mr. Big Shot.’ Quand tous les sceptiques ont douté de notre équipe, de la ville et moi, j’ai fait face avec la conviction que je pourrais mener cette équipe au premier plan et NOUS avons finalement gagné le titre. Avec un dévouement énorme, notre équipe a combattu chaque soir et a travaillé dur pour vous représenter du mieux possible. À chaque fois que nous avons foulé le parquet, notre but était tout simplement de gagner et de prendre du plaisir en le faisant.
Nous nous considérions comme le « Meilleur Cinq Vivant » et nous jouions avec la rage aux dents. Vous, les fans, étiez NOTRE sixième homme. Dès que quiconque rentrait au Palace ou nous voyait à la télé, vous vous assuriez de leur faire savoir qu’ils regardaient ‘Deeeeeeetroit Basketball ! »
J’espère avoir représenté votre ville avec classe et intégrité pendant les sept années où j’ai jouées et vécues ici. Je me considère comme un fils adoptif de la ville et je la représenterai toujours pleinement.

Lettre de Chauncey Billups

Le timing était parfait pour moi. C’était la meilleure opportunité pour moi et pour l’équipe. C’était une rencontre parfaite et au meilleur moment possible. Ce qui est arrivé à notre groupe n’arrivera plus jamais. C’était une anomalie, le fait de voir tant de joueurs qui ont été dégagés partout où ils sont passés arriver à s’imposer ensemble. En général, quand on a une équipe avec ce type de joueurs, ils sont tous tellement préoccupés par leur réussite individuelle qu’ils le font au détriment de l’équipe. Leur but est de se faire un nom. Mais ils oublient que le plus important, c’est de gagner. On se moquait de notre image personnelle. On a réalisé que c’est ensemble que nous pouvions réussir

Chauncey Billups

Avant de rejoindre les Pistons, nous n’étions pas des stars, des joueurs capables de porter une franchise sur nos épaules, il faut l’admettre. Mais ensemble, en nous appuyant sur notre jeu collectif, nous étions tous des stars.

Chauncey Billups

Commenter cet article