Marcus Morris : "C’est la première fois de ma carrière qu’un coach me laisser shooter à 6/19"

Publié le par Doctor Tardis

Marcus Morris : "C’est la première fois de ma carrière qu’un coach me laisser shooter à 6/19"

Auteur d'une très gros début de saison (pré-saison comprise), Marcus Morris a encore impressionné hier lors de la victoire face aux Bulls 98-94 (26pts 7rbs 10/15). Il montre en effet, une telle assurance aux shoots, notamment à mi-distance avec des fadeways, des step-back.

Interviewé par le Detroit Free Press, Marcus Morris est revenu sur son début de saison dans le Michigan et de ses relations avec le coach Stan Van Gundy :

C’est la première fois de ma carrière qu’un coach me laisser shooter à 6/19. Il me laisse jouer. Il me permet de jouer mon jeu. Il me place dans des zones où je suis à l’aise et de cette manière, je peux profiter de mes qualités. Il me permet de jouer mon jeu et quand on te donne autant de confiance, j’ai le sentiment que je ne peux que m’améliorer.

Marcus Morris

Son coach a d'ailleurs souligné son très bon début de saison et son rôle en attaque qui ne cesse devenir primordial :

Quand on l’a fait venir, je disais déjà qu’il faisait partie des gars qui avaient besoin qu’on lui donne sa chance. Il y a beaucoup de gars comme ça dans la ligue qui, s’ils tombent au bon endroit, dans le bon système, peuvent vraiment réussir. On n’en est qu’à trois matchs, mais il s’éclate.

Stan Van Gundy

L'axe 1-5 en pick-and-roll et en alley-oop est la base du système de Van Gundy en ce moment mais l'apport offensif de Morris paraît pour l'instant indispensable au jeu des Pistons. Capable de shooter à l'extérieur et au poste, Marcus Morris apparaît comme le 3e joueur offensif des Pistons derrière Andre Drummond et Reggie Jackson. Il tourne pour l'instant à 19.3pts 7.7rbs à 48% aux shoots et 57% à 3-pts. 

Rappelons que Marcus Morris est arrivé en août des Suns, accompagné de Reggie Bullock (et Danny Granger, coupé) en échange .... d'un seul second tour de Draft. 

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article